/Les bons réflexes à avoir après une chute à moto
moto

Les bons réflexes à avoir après une chute à moto

Une chute, même en apparence sans gravité, peut causer plusieurs dégâts sur une moto. De sérieuses vérifications, et si nécessaire des réparations s’imposent pour garantir votre sécurité lors de vos prochaines balades.

Quand est-ce que la réparation est prise en charge par l’assurance ?

Si les circonstances de l’accident incluent un autre usager de la route et a causé d’autres dommages, vous pouvez faire marcher l’assurance moto pour faire valoir vos droits. Pour cela, faites parvenir à l’assureur le constat de l’accident dans les cinq jours. 

En règle générale, si vous n’êtes pas responsable de l’accident, la réparation des dommages incluant la remise en état de la moto est prise en charge par l’assureur. En revanche, si vous êtes en tort, l’assureur ne couvre que les dommages aux tiers. Bien sûr, d’autres garanties peuvent intervenir en fonction du type de contrat que vous avez souscrit.

Si la chute intervient en dehors d’un accident avec un tiers, vous avez peut-être frotté le bitume suite à une malencontreuse perte de contrôle, vous n’aurez pas d’autres choix que de payer les frais de réparation de votre poche.

Dans tous les cas, il va falloir effectuer un diagnostic des réparations à effectuer. Il s’agit alors d’identifier précisément les pièces endommagés, ou susceptibles de l’être, et de vérifier leur état.

changer pièce moto

Bien déceler tous les dégâts pour réussir la remise en état

Les roues, la fourche, le cadre, les suspensions, le bloc moteur, les carters, le système de freinage et de refroidissement, les jantes… sans oublier les pièces esthétiques, chaque élément doit être passé au crible. Il est important de repérer toutes traces de fissures, fuites, défauts de parallélisme et d’alignement.

Les pièces de structure

Vérifiez l’état des pièces de structure, tels que le cadre, la fourche, les roues… Ces éléments assurent la bonne tenue de route de votre bécane. Ils jouent un rôle majeur pour votre sécurité.

Au moindre doute sur leur état, il est important de demander l’avis d’un expert. Seul un professionnel peut affirmer si la pièce peut encore servir ou si une réparation voir un remplacement s’impose.

Le plus souvent, la réparation demeure toujours une option pour ce type d’éléments. Il est par exemple possible de redresser un cadre faussé auprès d’un professionnel équipé d’un marbre. Pareil pour les jantes, la fourche, les suspensions… des artisans spécialisés sont aujourd’hui capables de les remettre en état.

Les pièces vitales  

N’oubliez pas aussi d’inspecter l’état des pièces vitales telles que le bloc moteur, le faisceau électrique, les carters… En effet, le moindre dysfonctionnement, même de simples boulonneries mal fixées peut avoir de graves conséquences. 

Un disque de frein voilé, une fissure du bloc moteur, une fuite dans le système de freinage ou de refroidissement… il faut être attentif à chaque petit détail. Rien ne doit être laissé au hasard.

Les pièces réparables pourront ensuite être confiées à des spécialistes. C’est le cas par exemple pour les carters et le bloc moteur. Des soudures spécifiques permettent de les remettre en état. En revanche, il faudra remettre au réparateur uniquement la pièce concernée.

Pour le cas du moteur, un démontage complet peut s’avérer nécessaire pour accéder à la culasse par exemple. Ce qui implique un remplacement de tous les joints, une vidange d’huile, etc.

Si les dégâts sont trop importants, au lieu de se procurer les pièces à l’unité, il peut être financièrement intéressant d’acheter une moto épave du même modèle dans une casse moto. Vous pourrez ainsi récupérer des pièces dessus.

Les pièces esthétiques

Enfin, pour redonner toute son allure à votre bécane, il ne faut pas oublier de remettre les accessoires et les éléments esthétiques en état.

Le carénage, les feux et les clignotants, la bagagerie… il s’agit en général de pièces faciles à remplacer. Vous n’aurez aucun mal à vous procurer des pièces d’occasion.