Dans quels pays les constructeurs automobiles fabriquent-ils et pourquoi ? 

Marque MG

Le secteur automobile est très concurrentiel. À l’heure de la mondialisation galopante, les pays rivalisent pour produire des véhicules tout en réduisant les coûts. Si la Chine domine le marché depuis plus de dix ans, l’Union européenne se place bien grâce à la figure de proue allemande. Mais de nouveaux paramètres sont à considérer ces dernières années : l’émergence de l’électrique, la crise liée à la COVID-19 et la guerre en Ukraine. Bilan contemporain de ce domaine essentiel.

Les pays/régions constructeurs

La voiture est le produit manufacturé le plus cher pour les ménages. Le prix est bien sûr l’élément le plus déterminant pour l’achat. Les échanges commerciaux entre nations s’établissent parfois à très longue distance. La France, par exemple, est bien placée dans le classement des constructeurs automobiles même si la pandémie l’a affaiblie. Néanmoins, elle possède plusieurs usines rentables. Ainsi, les Japonais de Toyota ont massivement investi sur le site d’Onnaing (Nord). À l’inverse, les fabricants français historiques (Renault, Peugeot et Citroën) ont délocalisé leur production en Espagne ou en Europe de l’Est.

Du côté asiatique, la Chine et le Japon se classent aux deux premiers rangs mondiaux. La première se lance d’ailleurs dans la construction au niveau national de SUV électriques, via le groupe SAIC, propriétaire de la marque MG depuis 2007. Parmi les autres pays réalisant pour une bonne part l’assemblage de véhicules, citons les émergents comme l’Inde ou le Brésil.

Les raisons des choix de destination

Sans surprise, la raison fondamentale est : le coût ! Par exemple, quand le SMIC net est de 1.300 euros en France, il est d’à peine plus de 1.100 euros en Espagne. Avec l’ouverture de l’UE dans les années 2000, l’Europe centrale et orientale a tendu les bras aux entreprises. Les constructeurs ont ainsi pu récupérer des unités de production et profiter d’une main-d’œuvre bon marché. La Roumanie assemble notamment les véhicules « low cost » du groupe Renault, comme la Dacia Sandero.

Néanmoins, de plus en plus de consommateurs se soucient de l’origine des produits. Ainsi, depuis quelques années, le label « Origine France Garantie » se développe. L’idée est d’assembler la voiture dans l’Hexagone tout en garantissant une provenance française des pièces. À l’étranger, des firmes se créent pour valoriser le savoir-faire national (TOGG en Turquie), Electromobility Poland (Pologne) ou VinFast (Vietnam).

Cet univers compétitif témoigne des rapports asymétriques entre Nord et Sud, Est et Ouest. Mais les initiatives et l’innovation commencent à changer la donne, en particulier dans la production d’énergies alternatives.

Shape
Shape

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.